Petite biographie de William LEMIT


JPEG - 48.2 ko S’il est un personnage dont l’influence fut prépondérante dans l’histoire de la chanson enfantine, mais dont la postérité populaire semble avoir complètement oublié jusqu’à l’existence, William LEMIT est celui-là. Pourtant, dans les années 1950, tout animateur de colonie de vacances passé sous les Fourches Caudines des CEMEA s’est vu enseigner de ses chansons, quand il ne l’a pas vu apparaître au cours du stage.
Tous ceux qui l’ont vu s’en souviennent. William LEMIT ne laissait pas indifférent. On l’aimait ou on le détestait. On appréciait son esprit rigoureux ou on ne supportait pas son autorité. Mais quelque soit l’impression qu’il laissait, tout le monde s’accordait à dire qu’il était parmi les grands personnages de l’époque l’un de ceux qui faisaient le plus pour que la musique atteigne tous les enfants.

Né à Paris en 1908, William LEMIT était le fils d’un sculpteur et l’on dirait aujourd’hui d’une mère "au foyer". Il se cherche longtemps, entrant successivement à l’École Primaire Supérieure, puis à l’École Commerciale de la Rive Gauche d’où il sort titulaire d’un Prix d’Honneur et d’un Premier Prix de Français et de Comptabilité. Commence alors sa vie active passant d’employé de bureau à agent de banque.

Mobilisé en 1939, il est blessé et démobilisé en 1940. C’est alors qu’il entre dans le mouvement Jeune France. Jeune France est un mouvement à l’origine pétainiste, destiné à former les animateurs d’art populaire. Mais rapidement, le mouvement devient une organisation résistante qui détourne les fonds de l’État Français pour cacher et sauver les juifs. Au sein de ce mouvement, William LEMIT fait la connaissance de personnages qui vont changer son avenir : César GEOFFRAY, Olivier MESSIAEN, Pierre SCHAEFFER, Pauline CARTON, Maurice MARTENOT, Daniel LESUR,… Il entre alors de plein fouet dans la formation des jeunes animateurs et dans la musique traditionnelle.

En 1945, William LEMIT est nommé Instructeur National de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire et est détaché auprès des CEMEA. Dans cet organisme, il est particulièrement chargé du chant. Toutefois, son rayonnement ne se limite pas au seul enseignement musical. Son influence est telle qu’on le retrouve à de nombreux secteurs de décision. Il est par exemple à l’origine de l’idée d’éclatement des groupes constitués dan les colonies de vacances. Révolutionnaire à une époque où les meutes et clans scouts sont à leur apogée.

Jusqu’à sa mort en 1966, William LEMIT n’aura de cesse de mettre en valeur le répertoire traditionnel français. Ami de Patrice COIRAULT, il collecte les chansons de nos ancêtres et les transmet aux jeunes générations après les avoir fréquemment harmonisées à deux et trois voix. Mais son travail s’étend aussi et surtout dans le domaine du chant contemporain. Durant toute sa vie, il écrit de très nombreuses chansons qui deviennent le fonds musical des colonies de vacances.
Chants de marche, chants de veillées, canons, chants de rassemblement. Tout un répertoire qui va modeler des générations d’animateurs et de jeunes.

Il dirige tout le secteur musical des CEMEA. Il en est à la fois le grand organisateur, le créateur, le censeur, le donneur d’ordre. A ses côtés travaillent des personnes dont on retrouve parfois les noms dans les recueils de chants : Pierre GROSSETETE, Henriette GOLDENBAUM, Henri LABORDE, Denis BORDAT, Pierre AMIOT… Il contrôle l’intégralité des productions des Éditions du Scarabée, donnant son aval sur la publication de recueils, en refusant la parution d’autres (comme ce fut le cas pour le recueil Le petit Chemin de mousse de Pierre AMIOT).

William est aussi celui qui aide. Nombreux auteurs, compositeurs (Pierre AMIOT, Jean NATY-BOYER) lui demandent conseil, lui envoient leurs manuscrits. Il répond toujours, biffe, corrige. Il est intransigeant sur la prosodie, rigoureux sur la mélodie, difficile sur la rythmique. Mais chacun reconnaît que finalement, il a souvent raison dans ses remarques.

William LEMIT reste celui qui, aux côtés de Pierre AMIOT et Francine COCKENPOT, lancent, sans le savoir, le grand mouvement de la chanson "jeune Public".


Navigation

Articles de la rubrique

  • Petite biographie de William LEMIT

Liens

Quelques sites à découvrir !

Association Arpèges,
une association pour la promotion de la musique pour les enfants et les adolescents.
GIF - 3.1 ko
La Semaine du Son
Site national
GIF - 3.1 ko
Audition Info
Tout ce que vous avez voulu savoir sur l’audition
    GIF - 3.1 ko
    Hear-it
    Revue de presses sur les problèmes auditifs
      GIF - 3.1 ko
      Artistes de musique pour enfants
      sur lesprosdupestak.com
        GIF - 3.1 ko